Croatie – Road-trip en famille

Carte

Sommaire

Trajet en voiture en deux jours

16h, les enfants se sont défoulés dans le jardin, nous nous mettons en route, direction Ulm. Le voyage se passe bien (si ce n’est que Théo dort très peu et Emi pas du tout). Nous arrivons à 23h30 à l’IBIS. Théo a du mal à se rendormir et finit par se rendormir dans notre lit tandis qu’Emeline s’endort comme une masse. Autant dire que Jéré et moi n’avons pas bien dormi J. Il faut dire qu’il a terminé sa nuit à la perpendiculaire dans ce petit lit d’1,40m :D.

Le second jour

Nous partons de bonne  heure et faisons route vers le château de Neuschwanstein (celui qui a inspiré les dessins de la Belle aux Bois Dormant)

Pour randonner autour. Il fait chaud, Théo s’endort dans le porte-bébé tandis qu’Emeline avance comme un cabri dans cette grande montée. La vue est magnifique, nous profitons pleinement.

15h, nous nous remettons en route pour Zagreb. Arrivée à l’International Hôtel, je prends Théo délicatement dans mes bras pour ne pas le réveiller. Pour la première fois depuis sa naissance, cela fonctionne. Je le dépose délicatement sur le lit, je le change, lui met son pyjama et l’installe dans sa tente à côté de sa sœur. Oui, nous avons opté pour une toute petite tente (Kamoa) comme lit d’appoint. Théo la connait bien et accepte plus facilement de s’endormir dans les lieux inconnus.  

Ce soir le coucher a été facile et tout le monde s’endort en peu de temps.

Jour 1 – Zagreb – Lacs de Plitvice

Aujourd’hui, petit pique-nique et balade dans Zagreb. La ville n’a rien d’exceptionnel mais est agréable car il n’y a pas trop de monde. Par contre, il y a quand même quelques points à soulever :

  • L’église Saint Marc avec sa magnifique toiture faite de mosaïques représentant l’armoirie de la Croatie.
  • Le Tunnel Gric, créé durant la seconde guerre mondiale pour passer d’un côté à l’autre de la ville sans se faire repérer.
  • La place du marché avec son petit marché( ça ne s’invente pas…)
  • La place Ban-Jelacic

Après avoir profité, nous nous remettons en route mais cette fois pour deux petites heures afin d’arriver au Parc Nationnal de Plitvici, dans un petit appartement parfait pour nos besoins. Nous nous y installons, profitons de la petite plaine de jeux : balançoires, bac à sable avec camions et voitures, le pied pour Théo, et jeu de quilles.

Les enfants s’endorment dans la chambre avec le lit double l’une sur le lit, l’autre dans sa tente sur le lit.

Jour 2 – Lac de Plitvice

Comme à son habitude, Théo réveille sa grande sœur qui prend immédiatement son frère pour venir souhaiter un bon anniversaire à son papa, et distribuer les cadeaux.

Nous ne traînons pas trop car nous avons rendez-vous à 9h30 à l’entrée du Parc de Plitvice et nous devons encore aller nous acheter un pique-nique pour le dîner. Heureusement, grâce à Théo, nous avons le temps …

Nous arrivons donc à l’heure malgré nos recherches pour trouver l’entrée. Nous garons la voiture dans un super parking à l’ombre des arbres ce qui est bien agréable, puis nous descendons, descendons et descendons encore sur nos petits pieds pour monter dans un premier bateau qui nous mènera sur la rive d’en face. Juste après nous embarquerons dans un deuxième bateau qui nous fera une belle croisière sur ces lacs emprisonnés dans des gorges plus belles que jamais.

Ca y est, l’aventure commence. Nous marchons et suivons le chemin « F ». Emeline s’élance à toute allure, elle est plus motivée que jamais, les belles vues l’attirent et elle essaye sans arrêt de faire des photos. Il faut dire qu’elle a raison l’eau turquoise, les cascades, le bruit de l’eau et la hauteur des montagnes sont tellement d’atouts impressionnants que nous en restons bouches bées.

Kilométrage prévu pour la randonnée F : 4,7km.

Kilométrage effectif : 12km 

Et oui, notre choupette de 7ans a marché tout ça. En effet, quand les croates comptent 4,7 km ils ne comptent pas à partir du parking mais à partir du troisième départ hahaha. Mais ça n’a pas découragé notre petite boule d’énergie surtout lorsqu’on lui a dit qu’elle aurait une glace à la fin .

Le soir, nous nous sommes posés dans ce petit appartement bien sympathique et nous avons fait un bref passage à la plaine de jeux car… Oui, oui nos chéris avaient (surtout Théo du coup car il a passé beaucoup de temps dans le porte-bébé ou sur les épaules) encore de l’énergie.

Jour 3 – Lac de Plitvice -Zadar

Nous démarrons, direction Zadar. Après 2heures de route nous nous promenons dans les petites ruelles et découvrons de drôles de glaces : goûts Ferrero Rocher, Kinder Joy, Kinder Bueno, Mars, … Après c’est pas parce que c’est original que c’est bon… Emeline a tenté …

Après un bref passage devant la cathédrale de Zadar nous cherchons un endroit pour se baigner dans la mer car Emeline ne tient plus. Nous trouvons un spot un peu trop touristique à notre goût mais parfait pour les enfants : piscine avec de l’eau de mer. Il y avait de la houle ce jour-là, du coup le fait d’être dans une piscine est plus rassurant avec des enfants. Emeline es enchantée.

Nous découvrons notre appartement pour les trois nuits à venir. Judyta nous le présente sauf qu’elle ne parle que le croate et que nous découvrons ses réparations « Made in Judyta » au fur et à mesure. Elle a de l’imagination : le papier collant est son meilleur ami ;D.

Ce soir, petit resto. Jérémy prend un plat typiquement dalmate : pasticada (bœuf braisé avec une sauce aigre-douce) avec une bière croate tandis que moi je prends une autre tradition: du calamar grillé. Un régal.

Jour 4 – Presqu’île de Pag

Nous prenons la voiture pour aller sur l’île de Pag. Nous nous arrêtons dans la capital de l’île … Pag. Il y a beaucoup de monde et comprenons assez rapidement que se trouver un spot calme va être compliqué. Du coup, nous optons pour une plage (très) animée où nous mangeons notre traditionnelle baguette avec du saucisson et où Emeline peut aller se baigner.

La presqu’île se caractérise par des cultures de sel au sud et des prés à moutons dans le nord.

Nous décidons de chercher un autre endroit car il y a décidément trop de monde à notre goût et il n’y a pas de poisson pour faire du snorkeling. Après une recherche approfondie (on ne lâche pas le morceau de si tôt quand on veut une plage calme), nous nous rendons compte que nous n’avons pas le choix… il faut se résigner à aller dans un parking payant (pas très cher mais bon)… Nous nous retrouvons de nouveau sur une plage bondée mais là, il y a des poissons pour faire du snorkeling .

Bon ok, il y a du monde mais les paysages valent vraiment le détour, à certains endroits c’est limite un paysage lunaire, à d’autres, les bergers ont fait des kilomètres et des kilomètres de murs avec des pierres trouvées non loin de là. Nous sommes vraiment contents d’avoir vu tout cela même si une grande partie de la visite s’est faite en voiture.

Jour 5 – Zadar

Petite matinée calme où nous faisons les courses et nous nous reposons un peu à l’appartement car l’après-midi va être magique.

13h, nous embarquons à bord d’un petit bateau à moteur direction l’île de Galovac, une île totalement circulaire. Le skipper est top et adapte sa conduite à nos petits chérubins qui y prennent beaucoup de plaisir.

Une fois sur l’île, nous marchons pour aller voir un petit monastère puis nous nous posons à l’ombre des pins pour pouvoir faire du snorkeling. Et là…. Il n’y avait quasi personne. Le bonheur. A tour de rôle nous allons dire bonjour aux poissons avec Emeline. Nous nous retrouvons au milieu de bancs de poissons, nous voyons des coraux jaunes et rouges, … Le pied !

Théo préfère la douce odeur des pins et en a profité pour faire un petit roupillon dans sa poussette.

Tandis que Jérémy et Emeline piquent une tête au niveau du ponton, moi, je range le tout et les rejoins afin d’embarquer. Théo dort toujours, nous décidons donc de ne pas le réveiller et de l’embarquer couché dans sa poussette.

Le skipper nous arrête un peu plus loin afin qu’Emeline et moi puissions sauter du bateau et profiter de l’eau bleue :D. Emeline ose sauter plusieurs fois, quel bon moment !

Nous rentrons fatigués à l’appartement mais avec des étoiles plein les yeux.

Jour 6 – Zadar – Krka – Dubrovnik

Aujourd’hui, direction le parc nationnal de Krka. Nous roulons une petite heure mais nous avons un petit stress car nos vouchers ne sont pas les bons. Viatour nous a envoyé deux fois les vouchers de Plitvici du coup on croise les doigts pour qu’ils acceptent de nous laisser entrer juste en montrant l’email. Nous tombons sur une dame très gentille qui téléphone à son patron puis à Viatour et résout le problème pour nous. Ouf !

La visite commence par une descente en car. C’est une première pour Théo. Il adore et en profite pour dire bonjour à toutes les personnes du car. Nous descendons et marchons sur des pontons en bois. Ca donne un petit cachet vraiment sympathique. Nous passons de cascade en cascade, toutes les vues sont plus belles les unes que les autres. La promenade n’est pas bien longue (4,7km) mais Emeline marche d’un bon pas tandis que Théo en profite pour faire un petit roupillon sur mon dos. Vers la fin de la visite, il se réveille et reste bouche bée devant la dernière cascade ( la plus grande). Cette randonnée est vraiment magnifique même s’il y a beaucoup de monde, les croates drainent vraiment bien la masse de visiteurs.

Il est 11h30, nous nous dirigeons vers Sibenik . Il est grand de temps de se trouver un supermarché pour trouver un dîner et ce ne fut pas une mince affaire. Nous finissons par trouver et nous mangeons directement à la sortie tellement nous avons faim .

Nous nous baladons dans cette jolie petite ville avec ses petites ruelles bien agréables car nous sommes à l’ombre. Une fois les enfants bien fatigués, nous prenons la voiture pour trois heures cette fois-ci.

Nous arrivons pour 17h à Orsaca, au nord de Dubrovnik dans un petit appartement cosi et agréable. Par contre, pour y arriver, notre pauvre Jérémy a sué : les routes montent et tournent terriblement. Epuisés, nous décidons d’aller au restaurant face à la mer. Grâce au routard, nous trouvons un chouette endroit du nom de Konoba avec de magnifiques assiettes de poissons, de la viande pour Jéré et des pizzas pour Emi. Que demander de plus ? Les places de parking sont rares de ce côté mais nous trouvons une place juste devant. Nous sommes chanceux se dit-on sauf que… Au moment de repartir, nous sommes encerclés par deux autres voitures et nous ne savons plus sortir. Tandis que je m’occupe d’Emeline et de Théo qui est au bout de sa vie, Jérémy, lui, essaye de trouver le propriétaire de la voiture qui est devant nous. Un quart d’heure plus tard, nous pouvons enfin sortir de cette place. Sauf que les ruelles sont vraiment étroites que nous devons rabattre les rétroviseurs, ouvrir les fenêtres des deux côtés et manœuvrer à deux pour nous sortir de là.

Jour 7 – Dubrovnik – Tivat

En route pour Dubrovnik. Nous avons lu dans le Routard que les parkings seraient assez chers (minimum 50kounas = 7euros/ h)… Maintenant nous pouvons vous le confirmer mais en plus de ça, les places sont rares et leur système pour payer est bizarre… Les places en rue sont numérotées et privatisées mais payantes. Donc ce qu’il faut retenir c’est que, si on ne dort pas à Dubrovnik, il faut aller dans un parking. Nous avions trouvé une place en rue, Jéré comprend qu’il faut payer car il y a des panneaux et des horodateurs. Seulement, pendant que Jérémy démêlait tout le problème, moi j’avais sorti les enfants et tout le barda qu’il faut prendre avec nous (poussette, sac, nourriture, boissons, …). Du coup, rebouger la voiture, remballer le barda, rattacher les enfants… La joie.

Nous finissons par trouver une place dans un parking, bon d’accord, on paye cher mais au moins on est juste à côté de l’entrée de la vieille ville. Nous nous promenons aux pieds des remparts qui sont magnifiques (20€/PP pour monter dessus), les ruelles sont authentiques, étroites et très hautes. Cette ville est vraiment très agréable une fois qu’on s’est débarrassé de sa voiture.

Comme promis à Emi nous cherchons une petite plage pour aller se baigner mais le problème de la voiture se pose à nouveau… Après quelques recherches pour trouver la plage, nous débarquons dans un endroit paradisiaque avec, en plus, une belle place à l’ombre d’un rocher : parfaite pour notre ami Théo qui ne veut toujours pas toucher l’eau ou le sable d’ailleurs. Au moins, nous n‘avons pas peur de le perdre, il ne sort pas de la nappe de pique-nique. Emeline s’amuse comme une folle, elle nage, fait du snorkeling, joue dans l’eau et dans le sable. Nous passons une très bonne après-midi.

Il déjà l’heure de partir car nous devons reprendre notre voiture sinon nous allons avoir une prune mais aussi car il nous reste de la route pour arriver au Monténégro. Emeline a du mal à quitter ce bel endroit mais comprend vite nos intentions.

Après quelques petites courses nous nous mettons en route. A retenir, il est plus facile de passer par la nationale que par l’autouroute car celle-ci nous fait passer par deux frontière vu que nous aurions dû traverser la Bosnie. Le passage à la frontière entre la Croatie et le Monténégro fut longue (45 minutes) sur l’entrée… Du coup, nous en avons profité pour faire chauffer le plat de Théo et le lui donner dans la voiture. Nous avons un appareil qui réchauffe ses petits plats à la vapeur et qui se branche sur l’allume cigare de la voiture. C’est bien pratique cette invention même s’il faut être patient car cela prend du temps.

LA SUITE DANS NOTRE RECIT SUR LE MONTENEGRO

Jour 12 Split – Fuzine

Après quelques jour au Monténégro, nous sommes de retour en Croatie pour une nuit dans la ville de Split. Le logement choisi n’est absolument pas a conseillé, une horreur… Du coup, nous décidons de vite partir et de se trouver une Pekara ( boulangerie) afin d’acheter notre petit déjeuner. Nous en trouvons une avec quelques tables et bancs. C’est parfait ! Ce qui est bien c’est qu’on ne sait jamais vraiment ce qu’on achète mais nous n’avons encore jamais été déçus, en plus, c’est vraiment moins cher qu’à Bruxelles, même Théo en mange jusqu’à « plus faim ».

Nous nous dirigeons vers la forteresse de Klis. C’est dans ce château qu’ a été tourné la série Games of Thrones et particulièrement la saison 4 avec ce qu’ils appellent la ville de Maureens. Ce château est tellement bien rénové qu’ils n’ont pas ajouté d’effets spéciaux sauf pour la pyramide. Emeline apprécie beaucoup les visites de châteaux forts, nous découvrons donc tous les recoins.

Avant d’arriver à notre dernier logement nous nous arretons sur la route dans la ville de Senj pour faire un dernier plouf. Ici, il n’y a pas de plage mais une digue. Nous nous installons et faisons sécher nos essuies de la veille. En effet, l’appartement précédent était tellement crade qu’on a pas os tout sortir… Il y a beaucoup de houle et un peu de vent donc jouer avec un ballon n’est pas évident. Je me dépêche de mettre mes lentilles et je pars faire du snorkeling avec Emi car, Jérémy, qui en revient, me dit que c’est formidable, il a plein de poissons différents. Effectivement, Emi pousse des cris de joie sous l’eau en voyant des poissons qui faisaient facilement 10cm de long.

Après cela nous reprenons la voiture pour prendre la direction de Fuzine alors que nous sommes toujours avec nos maillots mouillés. Les enfants s’endorment assez rapidement et nous, nous voyons le temps d’obscurcir… Nous montons dans les montagnes (assez similaires aux nôtres d’ailleurs), la température descend et la pluie est de plus en présente. Finalement, au moment où nous arrivons, la pluie s’arrête mais il est grand temps de mettre des couches en plus car il y a maintenant à peine 15degrés…

Chose assez incroyable…Il y a des chevaux sauvages dans ces montagnes ! C’est tellement beau de les voir si heureux.

Jérémy part se renseigner pendant que je réveille la petite troupe et que je les couvre. Nous arrivons dans un endroit très semblable à Vacances Vivantes, avec un camp foot et un autre thème (on n’a pas compris…) avec des (grands) ados. L’intendant du centre nous dit directement qu’ils sont fort bruyants et qu’il s’en excuse. Les jeunes verront que nous sommes là avec un petit bébé et feront leur possible pour faire le moins de bruit possible. Vraiment sympa ! Du coup, on a super bien dormi, on se sentait chez nous. Comme quoi, les camps sont encrés en nous.

Le soir, nous décidons de nous trouver un petit resto sauf que … Nous sommes lundi et tout est fermé… Ou presque. Nous trouvons un restaurant appartenant à un hôtel. La déco est spéciale, il y  a plein d’animaux empaillés et Théo croit que ce sont des vrais.

Jérémy décide de manger de la goulasch d’ours et moi des calamars grillés, deux plats nationaux! Mmmm ! Nous ne trainons pas car les enfants sont épuisés et nous aussi.

Jour 13 Pula – Parc Kamenjak

Ce matin, nous partons de bonne heure car nous devons faire des courses afin d’avoir pique-nique et il faut arriver tôt afin de profiter de la mer avant que le monde n’arrive. En route pour l’Istrie, une région très semblable à l’Italie, on y parle d’ailleurs beaucoup italien.

Après notre arrêt course, nous nous présentons au départ de la réserve naturelle du Kamenjak (Premantura). Une fois à l’intérieur nous savons où nous devons aller : tout au bout au Safari Bar car il y a une plage paradisiaque. Effectivement, il n’y a pas encore beaucoup de monde. Nous nous installons et, comme à notre habitude, Emi et Jérémy se dépêchent pour aller dans la mer. Théo et moi continuons calmement l’installation. J’enchaîne et je vais dans la mer avec Emeline.

Emeline et moi allons découvrir ce fameux Safari Bar si réputé. Effectivement, il est sympa. Tout est ombragé, les tables sont en dessous de paillottes hyper conviviales. De plus, il y a des jeux originaux pour les enfants. Le premier prix, selon Emeline va au toboggan de perles.

Nous pique-niquons puis Jérémy retourne dans la mer avec Emi. Ils découvrent une magnifique grotte qui n’est accessible que par la mer. Ils reviennent avec des étoiles plein les yeux.

 Je retourne dans la mer avec Emi mais cette-fois pour faire du snorkeling. Nous nous retrouvons dans un ban de gros poissons (10cm de long), nous découvrons plein de sortes de poissons différents. C’est magnifique ! Nous avons les masques de chez décathlon, ils sont super : non seulement ils tiennent bien sur la tête mais en plus on peut se parler alors qu’on la tête sous l’eau. Entendre l’émerveillement de sa fille quand elle découvre tous les poissons, c’est magique !

Il y a maintenant plus de 35°, nous décidons de quitter le bord de mer. Jérémy passe une dernière fois au Safari Bar avec Emeline tandis que Théo et moi allons faire quelques photos.

Avant de repartir à notre logement, nous nous arrêtons à Pula. Jolie petite ville avec une belle cathédrale, un forum, le temple d’Auguste, une arène et des mosaïques romaines. La promenade fut très agréable. 

De retour à la voiture, nous refaisons la route vers Fuzine. Une fois arrivés là-bas, nous décidons de cuisiner dans la mini cuisine mise à notre disposition sauf qu’il n’y a pas de casserole. Le repas est donc très basique.

Jour 14 – Fuzine – Bruxelles

Ce matin, c’est grasse matinée : Théo se réveille à 8h. Nous ne devons libérer la chambre que pour 13h (Jérémy a négocié cela la veille). Nous prenons notre temps pour aller au petit market du village et y acheter notre petit déj. et notre dîner du jour. Nous prenons ce premier repas de la journée sur une table au soleil.

Une fois la voiture chargée, nous allons pique-niquer au bord du lac puis, afin qu’Emi se dépense un max, nous allons nous balader et faire un parcours vitae. Elle adore, en plus il fait juste bon (25°).

16h, c’est parti pour le grand voyage.

18h, nous trouvons un Mac Donald au milieu de la Slovénie où nous faisons halte. Nous l’avions promis à Emeline depuis le début du voyage.

19h, Emi regarde un petit film.

21h, les enfants dorment.

Nous enchainons les pause de 2h jusqu’en Belgique