Road trip d’une semaine en Jordanie 2020

Le commencement Drône règlementation ? Le départ Notre voyage Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5 Jour 6 Jour 7 Le Retour Teaser Vidéo

Le commencement

L’idée du projet est arrivée au détour d’une discussion au travail.  Yassine, un collègue, me parle de ses voyages : Cuba, Monténégro, Jordanie.  Je m’intéresse de plus près à  cette dernière.

Le pays offre une stabilité à toutes épreuves dans une région des plus conflictuelle. Il est un exemple de stabilité pour la région mais également pour le monde! Le tourisme est grandement facilité par les politiques, notamment à travers la mise en place du “Jordan Pass”.  Et puis, la majestueuse cité de Petra, celle-là même où un de mes films favoris a été tourné.  Le trésor cachait en son sein le Saint Graal, vous l’aurez deviné je parle d’Indiana Jones .  Cité nabatéenne construite à même la roche, fin du VIIIeme siècle fut un lieu de passage incontournable pour tous les marchands reliant le Moyen-Orient à l’Europe.  Je me rends également compte que le désert du Wadi Rum a servi de lieu de tournage pour Laurence d’Arabie. C’est un désert magnifique qui présente pendant trois heures cet anglais unissant les tribus arabes.  Il compte des couleurs incroyables à toutes heures du jour.

 

Cécile est partante pour ce projet, un peu fou, ainsi que Hajar, Abdel, Hélène et Audrey.  De discussions en discussions, nos envies montent et montent encore.  Cécile et moi choisissons la date en fonction de sa grossesse.  Hajar et moi regardons les possibilités d’abord en agence, puis, nous nous sommes vite rendu compte que les prix étaient surgonflés.  Quelques minutes plus tard, après l’analyse sur booking et skyscanner, je décide de me lancer dans la construction d’un projet qui tient la route sur 8 jours.

Un repas s’organise à la maison, le 7 novembre 2019 et nous voici occupé à réserver l’avion, la voiture et nos logements.

Quelques mois plus tard, le 15 janvier 2020, nous avons été sur le site officiel du Jordan Pass afin de l’obtenir.

Le Jordan Pass a été créé par les autorités Jordaniennes afin de faciliter l’accès à leur culture et à leur pays.  Grâce à lui le VISA est GRATUIT, mais également les principaux sites et lieux touristiques Jerash – Wadi Rum – Petra – … Son prix varie simplement en fonction du nombre de jours consécutifs passés à Petra.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Lire aussi : Organiser deux jours à Pétra <<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Autorisation pour l’utilisation d’un drône

La Jordanie fait partie des pays dans le monde qui demandent une autorisation pour l’utilisation de drônes sur son territoire. Je vous conseille de consulter cette carte interactive pour vos voyages avec drône.

J’ai commencé par m’adresser à l’ambassade jordanienne à Bruxelles, par mail à l’adresse suivante : ambjor011@skynet.be.  J’ai reçu une réponse dès le lendemain demandant que j’envoie ma question à l’adresse suivante : joremb.consulate@skynet.be . J’ai transmis toutes les données techniques de mon drône, nom, code d’identification, poids.  Malgré plusieurs mails de rappel, je n’ai reçu aucune réponse à ce jour.

J’ai donc continué à chercher sur internet, je suis tombé sur ce site : ici

Le site est assez clair, il faut remplir un document téléchargeable et l’envoyer à l’adresse mail : info@carc.gov.jo.  Mais il semble que les autorisations soient données pour des projets professionnels spécifiques.

A l’heure d’écrire ces lignes, je n’ai toujours pas obtenu l’autorisation d’un côté comme de l’autre.

J’hésite vraiment à emporter mon drône dans ma valise et risquer de me le faire confisquer à l’aéroport d’Amman.  Finalement, sans réponse, je n’ai pas pris de risque. J’ai laissé mon drône à la maison.

Le départ

Le départ commence quelques jours avant de partir.  La douane annonce une grève du zèle.   Nous devons donc arriver 3h avant le départ du vol… qui est à 6h50 du matin.  Nous prenons donc rendez-vous avec Hélène à 3h15 du matin à la maison.  Lorsqu’on arrive à l’aéroport, l’adrénaline fait son travail et nous maintien debout.  Evidemment, Rayanair n’a pas suivi ses propres recommandations d’ouverture d’enregistrement 3h à l’avance, du coup nous attendons 2 h devant les guichets pour rien.  Le passage à la douane se déroule sans aucun problème. Nous nous retrouvons donc dans la zone de transit 1h30 à l’avance, le ventre vide.  Un déjeuner s’impose donc….Un conseil ne vous arrêtez pas sur le premier croissant rencontré, le prix est simplement 3 fois plus élevé !

L’embarquement dans l’avion s’effectue à l’heure, Cécile montre directement son papier Rayanair avec l’autorisation du gynécologue pour embarquer après 36 semaines.  Le vol se passe de manière bien agréable, même si nous n’avions pas de télévision ou de repas compris dans le prix.

Une fois arrivés nous passons d’abord par le bureau de change à la sortie de l’avion, ensuite, nous présentons notre “Jordan Pass” à la douane pour obtenir notre Visa d’entrée sur le territoire jordanien.  La seconde douane pour obtenir notre cachet d’entrée se fait également sans problème.  Nos bagages nous attendent à côté du tapis… Nous avons pris notre temps.

Nous nous rendons directement au bureau “Sixt” pour acquérir notre véhicule une Hyundai H1 . En route pour le Mont Nébo !

Jour 1 – Mont Nébo et Dead Sea

Yalla ! Nous voilà partis direction le Mont Nébo !

Je me fais petit à petit à la conduite jordanienne et … à  ses dos d’ânes .  Et oui, le code de la route est fort peu respecté, tout le monde se gare n’importe où.  Pour ralentir le trafic, les jordaniens ont installé énormément de casse-vitesse et malheureusement pour les amortisseurs de notre voiture pas toujours signalés …

En un peu moins d’une heure, nous arrivons sur le site du Mont Nébo ( d’après la Bible, il s’agit de l’endroit où se situe la tombe de Moïse).  Coline de 817m d’altitude qui laisse la place à une vue magnifique !  Une basilique au sommet contient de magnifiques mosaïques.

Le bâton de Moïse est l’un des gros symboles de la Jordanie il trône gracieusement au-dessus de la vallée devant la basilique.

Arrivée à l’Hilton

Nous continuons ensuite notre route vers la Mer morte.  Nous l’apercevons d’abord au détour d’un virage dans la montagne. Nous nous trouvons à plus de 1000 m avant de littéralement plonger jusqu’à plus ou moins -400 m d’altitude. L’altimètre de ma montre s’affole !

Nous voici face à cette vue magnifique la Mer Morte avec en face la Palestine ! L’ensemble du paysage est harmonieux et reposant comme souvent en Jordanie.  Premier contrôle de police, l’ensemble du véhicule doit fournir ses passeports pour rentrer sur la “digue” aménagée pour les touristes.

Nous trouvons très facilement notre Hôtel, l’Hilton.  Nous commençons par nous heurter au service de sécurité, mur amovible, et autres détecteurs de métaux avant d’arriver face aux voituriers.  En quelques secondes nos bagages sont sortis du véhicule et emmenés dans le grandiose hall d’entrée de l’hôtel.  Nous devons négocier quelques minutes avec le personnel afin d’obtenir la magnifique offre booking (vue sur mer et petit déjeuner compris).  Mais à force de persuasion Abdel et moi arrivons à nos fins.

Le personnel nous conduit, ainsi que nos bagages, dans nos magnifiques chambres … avec vue !!!

Nous ne perdons pas de temps et nous nous donnons rendez-vous pour tester la piscine à débordement entièrement chauffée.

Nous terminons par un restaurant dans le Mole situé à côté de notre hôtel.

Jour 2 – Bethanie – Mer Morte – Jerash

Bethanie

Nous avons décidé de nous lever tôt pour profiter en milieu de journée de la Mer morte.  Après un petit-déjeuner royal nous prenons le départ à 7h50 direction Bethanie.  Nous trouvons le lieu très facilement, un grand parking bien aménagé.  Le prix est de 12 JOD, attention vous pouvez l’ajouter pour 3JOD dans le JordanPass.

L’organisation est au top et le premier départ est à l’heure, 8h30 le bus démarre direction le Jourdain quelques kilomètres plus loin.  La zone est hyper protégée, nous apercevons même un char de l’armée israélienne du côté palestinien de la rive.

Nous descendons vers le premier Check-point avant d’arriver au départ de la visite pédestre.  Nous passons devant une église Byzantine, pour continuer d’une allée couverte d’un toit de paille jusqu’à un premier point de vue sur le Jourdain.

Nous continuons ensuite vers le lieu originel, où Pierre baptisait les croyants, dont Jésus.  A l’heure actuelle, les différentes déviations ne permettent plus au fleuve de rentrer totalement dans son ancien nid.  Les baptêmes d’aujourd’hui se font quelques centaines de mètres plus loin.  Le lieu, a récemment vu se construire une église catholique à quelques mètres du Jourdain. Elle n’est pas plus grande qu’une chapelle, mais elle est magnifiquement décorée.  Nous descendons prendre un peu d’eau dans le Jourdain.  En face, côté Palestinien, des croyants vont se baigner entièrement dans le Jourdain en signe de pèlerinage.

Nous pouvons largement profiter du lieu en très petit groupe, à  peine 10 personnes.  Malgré le temps compté, nous avons pris beaucoup de plaisir dans ce lieu chargé d’histoire.

Nous remontons donc vers notre bus, que nous attendons quelques minutes avant de regagner, sur les hauteurs le parking et notre voiture.

Mer Morte

Au retour de Bethanie, nous nous précipitons dans nos chambres pour nous changer. Direction la plage privée de l’hôtel et la Mer Morte !  Nous nous situons à – 400m sous le niveau 0, l’endroit le plus bas de la terre.

Nous parcourons les luxueuses allées de notre hôtel pour atteindre le premier des trois ascenseurs qui vont nous mener sur une plage de sable privée. Là, un employé nous explique le rituel afin de bénéficier de tous les bienfaits corporels liés à la Mer Morte.

15min dans l’eau saturée en sel, s’enduire de boue, dans une vasque prévue à cet effet, attendre 15min que la boue sèche au soleil, puis aller se frotter dans la Mer Morte avant de terminer par une douche (froide) à l’entrée de la plage.  Notre peau était totalement lisse, soyeuse et douce après.  Nous avons reçu un diplôme de la part de l’hôtel après notre expérience.

Mer Morte

Jerash

Après notre baignade, nous nous dirigeons vers Jerash.  Sur la route tous nos estomacs crient famine.  Nous décidons de nous arrêter pour la première fois en bord de route.  Un petit vendeur cuit ses viandes en bordure d’autoroute.  Nous craquons et sans aucun regret ! Nous avons été accueillis avec le sourire et avec un bon repas.

Nous continuons ensuite vers la ville de Jerash, point noir non prévu dans l’organisation, la traversée d’Amman.  Nous tombons dans des embouteillages monstres, ce qui nous fait perdre une demi-heure dans notre planning.

Nous arrivons sur le site de Jerash, les touristes sont en train de partir, la police touristique nous autorise néanmoins à rentrer, ouf.  Le site nous est donc quasi exclusif !  Le coucher de soleil se reflète sur les colonnes, le spectacle est une nouvelle fois magnifique !

Après quelques photos, nous nous dirigeons vers le fond et le théâtre nord, là, un officier nous demande de faire demi-tour, il ferme le parc archéologique et rabat les derniers touristes vers la sortie.  Nous parvenons quand même, en négociant, à nous rendre au temple de Zeus qui surplombe le forum ovale symbole même de l’ancienne cité Greco-romaine.

A la sortie, nous profitons des souks locaux.  Abdel nous fait la première démonstration de son talent de négociateur. Hajar repart donc avec 3 écharpes.

Un conseil : ne visez pas une arrivée trop tardive et prenez de la marge quant à la traversée d’Amman en voiture …  Il est nécessaire d’avoir au moins 1h30 devant soi.

Jour 3 – Route du roi

Château de Kerak des Moabites

Nous profitons pour la deuxième et dernière fois de notre déjeuner royal à l’hôtel Hilton.  Avant de prendre la direction du roi, direction le sud de la Jordanie et la cité Nabatéenne de Petra.

Nous avons prévu plusieurs arrêts sur notre journée de route.

Tout d’abord, le château croisé de Kerak.  Magnifique château aux mille et un dédales.  Nous nous prenons très vite au jeu de nous y perdre et d’y jouer à cache-cache.  Pendant ce temps, la brume monte, et monte encore, pour nous rendre la vue totalement blanche, nous sommes perdus dans les nuages.  Un gentil guide, descend avec nous dans une salle de réception sous la cour principale et nous montre l’endroit où le trône de Saladin était placé.

Mosquée chiite

Nous continuons notre route.  Nous nous arrêtons à midi dans un petit village, fort peu habitué à accueillir des touristes. Nous mangeons notre traditionnel pain libanais agrémenté de viande, sauce et légumes.

Plus loin, sous un déluge de pluie, nous faisons un stop à la mosquée de la ville de Mu’ta haut lieu de pèlerinage chiite, la mosquée est en fait un mausolée où viennent se recueillir des croyants.

Village de Dana

La brume ne nous lâche pas.   Nous sommes tous les yeux rivés sur ce que nous pouvons voir de la route, pas plus de 2m devant.  Je distingue à peine les lignes blanches au sol pour garder la bonne direction.

Nous arrivons à Dana, magnifique village pour ce que nous en avons vu… Malheureusement, entièrement noyé dans les nuages.  Nous distinguons à peine des maisons à quelques mètres de nous.

Nous décidons donc de repartir très rapidement direction PETRA !  Dès que nous redescendons dans la vallée, la brume se dissipe d’un coup pour laisser place à un magnifique désert.

Nous montons encore jusqu’à 1800 m d’altitude et rencontrons de la NEIGE EN PLEIN DÉSERT, jusqu’à 5 cm.

Nous finissons notre journée de route en traversant la ville de Gaïa lieu où se situe l’hôtel Esperanza, logement pour nos trois prochaines nuitées.

L’accueil est juste exceptionnel! Le patron nous attend, clés de chambres et code wifi en main.  Après nous avoir salué, il nous invite à nous asseoir, nous propose thé ou café bédouin, nous demande combien de jour de visite du Site nous avons pris avec notre JordanPass, sort une carte, et planifie avec nous nos deux journées!  Le tout dans un anglais impeccable !

Nous découvrons ensuite nos chambres très correctes et surtout très propres, puis nous redescendons pour profiter du repas réservé à notre arrivée, préparé par notre hôte pour seulement 10 à 15 JOD.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Lire aussi : Organisation de deux jours à Pétra <<<<<<<<<<<<<<

Jour 4 – Petra

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons aux aurores.  Petit déjeuner 6h30 pour un départ à 7h15 direction l’entrée du site.  Nous trouvons facilement les guichets et sur présentation de notre JordanPass l’entrée est comprise et nous obtenons notre ticket sans difficulté.

Nous pénétrons dans l’enceinte du site en devant montrer notre Passeport, notre JordanPass et notre ticket d’entrée.

L’aventure commence de manière très soft, nous descendons le long d’un chemin.  Nous refusons de monter dans une charrette tirée par les chevaux n’étant pas sûr de la manière dont l’animal est traité, sachez que cette activité est comprise dans le ticket d’entrée si vous le souhaitez. Petit à petit nous rencontrons des écritures Nabatéennes, des tombes légèrement décorées.  Puis nous rentrons dans le Siq, hautes gorges de plus en plus resserrées. Nous y distinguons quelques éléments importants comme la caravane de dromadaires ou le chamelier et son dromadaire gravé dans la roche.

 

Rassurez-vous, de très nombreuses toilettes sont disponibles sur le site. Propre en début de journée puis de moins en moins.  Nous les avons testées et ..retestées !! Merci les filles et le thé du matin !

Finalement, après presque 2km de marche … déjà, la fin du Siq permet de découvrir le trésor (Khazneh).  Une découverte pleine d’émotions pour Jérémy.  6 mois de préparation pour voir se découvrir un monument taillé dans une roche lisse d’une couleur jaune pastel, enclavée entre des parois lissées par l’érosion hautes de plus de 100m.  Remarquez la finesse des détails, les indices laissent clairement à penser une intervention grecque dans sa construction avec le sommet pyramidale cassé pour laisser s’envoler les esprits, des colonnes qui supportent l’édifice !  Le reste du groupe arrive ensuite, les yeux pleins de magie, le silence comme témoin de cette rencontre intimiste avec l’une des 7 nouvelles merveilles du monde …

Petra – Découverte du trésor

Chemin du haut lieu du sacrifice

Après nous être extasiés devant  le trésor, nous le contournons par la droite pour continuer notre chemin dans la fin du Siq pour arriver dans le centre de l’ancienne cité. Le théâtre s’offre à nous.  Mais en bon élève nous suivons les consignes de Mohammed (le patron de l’hôtel) et tournons directement sur notre gauche pour escalader la montagne. La montée est raide mais tout à fait faisable, même pour Cécile enceinte.  La vue est de plus en plus incroyable sur le centre de la cité.  Ce canyon est d’une belle verdure.  Nous arrivons sur le lieu-dit du “sacrifice”  Nous pouvons y voir les rigoles qui récoltaient le sang et une vue totalement improbable et magnifique sur la région !  Au loin nous distinguons une coupole qui brille de mille feux, il s’agit du tombeau d’Aaron.

Nous continuons notre chemin pour tout redescendre via l’autre versant de la colline. Nous rencontrons la fontaine au lion, le tombeau au jardin, le tombeau du soldat romain et le tombeau de la renaissance, sculpté dans le style du trésor.

Le soleil étant pleinement de la partie, nous décidons de pique-niquer dans cette vallée.  Nous n’y rencontrons qu’un couple occupé également à manger à plusieurs centaines de mètre de nous, quelques chèvres et ânes, un réel privilège sur un site comme celui-ci !!!! Nous étions pour ainsi dire seule au monde !

Après une heure de pause, et une micro sieste pour certaine, nous repartons.  Audrey et Hélène choisissent d’escalader le terril (nous pensons sans certitude qu’il s’agit d’un tas de pierre résiduelle), Cécile, Hajar, Abdel et Jérémy préférons le contourner par le chemin officiel.  Nous nous rejoignons sur les restes d’une ancienne villa romaine.

Nous croisons une petite fille bédouine de maximum 5 ans et son petit frère de maximum 3 ans pieds nus dans la rocaille.  Leur sourire et leur accueil était extraordinaire et encore une fois, sans attendre quoi que ce soit de notre part.

La villa romaine clôture notre chemin.  Nous retombons au bout de la vallée principale sur le dessus du grand temple et du temple Qasr al-bint.

Nous décidons de rentrer en remontant cette vallée jusqu’à l’entrée principale du site.  Ébahis par le trésor, nous nous y arrêtons encore une fois pendant un moment.

Repas bédouin

En rentrant de notre journée de 16km de marche, nous avons été accueillis par Mohammed avec un thé bédouin bien mérité !  Nous enchaînons par une glace sur la terrasse commune du première étage.

Nous lui avons également réservé une soirée dans un camp bédouin.  Il nous a alors conseillé son ancien employeur propriétaire du “Mars camp”. Nous vous le conseillons vivement !  Cet endroit, à la différence d’autres, est d’une vraie authenticité.  Nous avons mangé un repas cuit au feu de bois sur un plateau à étage enfermé dans un tonneau en métal.  La cuisson est impeccable !

Jour 5 – Petra

Après une première journée pleine d’émotions ! Nous écoutons Mohammed et montons dans la  jeep de son papa, direction la seconde entrée du site de Pétra (bien moins connue).  Nous arrivons après 10 minutes sur un parking en bord de route, après Little Petra et avant le camp bédouin de Little Petra camp.  Au bout, une aubette avec un garde qui nous demande notre Ticket obtenu la veille à l’entrée principale.  Nous pénétrons ensuite sur un plateau désertique à l’arrière de la vallée Nabatéenne.

Chemin du désert

Nous voilà partis dans le désert, une piste se dessine légèrement devant nous.  Nous la suivons.  Elle part sur la gauche et nous amène à un cul-de-sac, dans un ancien camp bédouin.  Nous décidons donc de longer la montagne pour trouver une entrée au site…RIEN.  Au loin, nous apercevons un bédouin avec ses deux ânes. Abdel, plein d’énergie, court jusqu’à lui.  A sa grande surprise, nous sommes perdus au milieu du désert et le seul bédouin pour nous aider est ..sourd et muet.  La seule information qu’il peut nous donner est une direction approximative avec sa main agrémentée d’un “TsssTsss” répété en boucle.

Nous comprenons finalement qu’il nous montre une seconde aubette.  Nous y allons.  Un policier touristique nous y attend, nous devons lui montrer nos tickets d’entrée pour continuer.  La route est par la suite un peu mieux fléchée, même si la concentration et la déduction reste de mise.

Nous continuons une route à flanc de falaise, elle monte, elle descend, tantôt avec des escaliers, tantôt en rocaille.  Nous passons devant des paysages grandioses, parfois même le doute entre le rêve et la réalité est permis.  Des marchands nous attendent à distance plus ou moins régulière.  Ils disposent de boissons fraîches (les frigos sont alimentés par panneaux solaires). Négocier le prix à l’avance !

Trois heures de randonnée plus tard, nous distinguons le dessus du Monastère. Nous y trouvons un spot pour nous reposer à l’abris du soleil et réaliser le TimeLapse.

Après une demi-heure de repos, nous nous remettons en route direction les 800 marches à descendre jusque dans le centre de la cité nabatéenne.

Les tombeaux des rois

Une fois en bas, nous nous arrêtons dans un ancien tombeau pour y manger. Nous sommes rapidement envahis par, …les ânes.  Jérémy, totalement dépassé, a, après de nombreux fous rires, reçu, l’aide d’Abdel pour faire preuve d’autorité vis à vis des bourriquets curieux et gourmands.

Après notre pause lunch, nous continuons sur le chemin jusqu’au restaurant haut de gamme du Crown Plaza en plein centre du site: Le bassin. Nous remontons la vallée en faisant un détour par les vestiges de l’ancienne église byzantine et les colonnes blanches qui n’ont pas encore révélées tous leurs mystères.  Nous admirons une nouvelle fois le grand temple. Avant de déposer Cécile à l’ombre dans un petit bar.  Nous commençons notre ascension pour admirer le trésor du dessus.  Mais avant tout, nous admirons les tombes dites royales, dont le Deir.

Chemin pour prendre de la hauteur

Nous commençons l’ascension vers le sommet, et c’est peu de le dire ! les escaliers sont plutôt abrupts et par moment très lisses.  Nous avons besoin de nombreuses pauses avant d’arriver au premier sommet, surplombé d’une tente bédouine.  Pour anecdote, le thé est préparé avec les restes d’eau de pluie qui stagne dans le creux de la bâche…Il n’en faut pas plus pour écourter le temps de récupération des filles et continuer notre route sur la crête, mais prenez le temps d’admirer la ville basse avant, elle vaut le détour à elle seule. Nous redescendons en partie l’autre versant, beaucoup plus sauvage, les escaliers ont laissé place à de grosses pierres et donc à un peu d’escalade.

Nous arrivons finalement sur une vue, qui vaut beaucoup moins le détour que le trajet pour y arriver ou encore que la vue du khazneh intimiste au fond du Siq.

Jour 6 – Désert du Wadi Rum

Nous nous levons un peu plus tard que d’habitude, la fatigue commence à se faire sentir chez tout le monde après nos 16 puis 20 km de marche dans Petra.  Heureusement, les podomètres sur nos montres nous ont motivés à tenir jusqu’au bout !

En payant notre hôtel, Mohammed, encore une fois lui, nous propose un copain à lui pour notre parcours en jeep. Moins cher que ce qui est proposé.  Nous n’hésitons pas beaucoup et acceptons volontiers !

Nous prenons la route direction le désert du Wadi Rum.  Nous arrivons au visiteur center après un peu plus d’une heure de route.  Notre contact Sroud vient à nous.  Nous lui avons envoyé la photo de notre véhicule.

Il propose à de nombreuses reprises à Cécile, enceinte de venir avec nous.  Elle réfléchit beaucoup et devant son insistance, elle décide d’y aller.

Yalla comme il dit ! Nous voilà partis pour 4h au prix de 50JOD.

Nous sommes partis, et nous allons à la rencontre d’écritures nabatéennes, d’un des lieux de vie de Lawrence d’Arabie, d’un pont suspendu, nous nous arrêtons au lieu dit du champignon, sur les terres du tournage du film Star Wars épisode IX: l’ascension de Skywalker, celle du tournage du film Mars attaque.  Entre ces différents lieux, nous sommes perdus dans l’immensité des plaines entrecoupées de massifs montagneux abrupts et lissés par l’érosion.  Les couleurs jaunes, oranges, ocres, brunes, s’amusent à apparaître et disparaître, elles s’entremêlent pour laisser la place à un spectacle totalement magique et empreint d’émotions !

 

 

Le contact de notre Guide dans le Wadi Rum, nous vous le recommandons avec insistance ! Il se prénomme Sroud, son numéro jordanien est 04796317979.

Du Sud au Nord

Abdel prend le volant pour la fin de la journée.  Jérémy est fatigué et préfère éviter la conduite dans le centre de Madaba.

La route est belle mais assez monotone.  Nous recherchons désespérément un endroit pour manger, nous nous rendons compte que le vendredi le pays fonctionne au ralenti.  Vers 17h nous tombons enfin sur un restaurant ouvert … Le resto-route traditionnel ! Nous n’osons pas toucher les portes des toilettes, la table est infecte, des chats courent dans tout le restaurant, le patron est cracra, des hommes “s’amusent” à passer et repasser pour …regarder les filles. Bref une horreur !

La cerise sur le gâteau est la note, nous avons pour une fois oublié de demander le prix avant de nous asseoir.  Nous payerons donc pour cet accueil 1 JOD supplémentaire par personne.

Assurez vous donc toujours convenir du prix avant de vous asseoir dans un restaurant.

Avant de nous rendre à notre hôtel de Madaba, nous déposons Audrey à l’aéroport.  Elle a un mariage 12h plus tard !

Jour 7 – Madaba – Châteaux du désert

Les châteaux du désert, à l’est

Nous sommes arrivés la veille à notre hôtel de Madaba.  Pour des raisons d’hygiène évidentes, nous ne vous le conseillons absolument pas ! L’hôtel Saint John.

Nous nous levons vers 8h pour partir vers 9h.  Direction les châteaux du désert à l’est de la ville.

Nous mettons 1h30 pour arriver au premier.  A notre grande surprise, c’est une vraie forteresse carrée que nous rencontrons.  Il ne s’agit nullement d’un château mais bien d’une auberge pouvant accueillir dans ses étables des dromadaires.  Les “meurtrières” étant en réalité le système d’air conditionné de l’époque.

Nous remontons dans notre véhicule, direction le château suivant.  Grande surprise, celui-ci est classé au patrimoine de l’UNESCO, c’est en réalité des thermes construits sur un puits en plein désert.  Le propriétaire l’a transformé en lieu de luxure orgiaque.  La magnifique conservation des peintures murales avec des femmes nues en n’est si besoin la plus belle preuve!

Nous terminons 20km plus loin avec un, vrai château, romain !  Ce fut également le lieu de résidence de Lawrence d’Arabie.  Il y dirigea la révolte arabe.

Nous profitons de cette région un peu moins touristique pour manger traditionnel et pas cher! L’un de nos meilleurs repas!

Ensuite, c’est parti pour faire l’entièreté de la route dans le sens inverse, plus de 2h.  Nous arrivons à notre hôtel de Madaba, où nous prenons 40min pour nous reposer de cette route.

Madaba …ville catholique

Après une heure de sieste nous profitons de l’unique avantage de notre hôtel … sa situation au cœur du quartier historique de Madaba.

Nous commençons notre tournée Sainte, par l’église Saint John à 5min de marche.  Des ruines dans ses sous-sols rendent le lieu magique.  Nous en ressortons juste devant l’hôtel.  Abdel et Hélène grimpent ou plutôt escaladent le clocher de l’église. Vue imprenable sur Madaba. 1JOD la visite

A leur descente, nous continuons vers l’église Byzantine Saint Georges. Eglise ornée de dorures et de peintures superbe.  1JOD

Nous terminons notre tour par…les magasins de mosaïques.  Il y en a un grand nombre pour tous les prix et toutes les tailles.  Nous nous faisons offrir le thé gratuitement et sans achat par l’un des vendeurs, pour notre retour au pays.

Nous rentrons ensuite nous laver à l’hôtel avant de faire un dernier restaurant dans la rue commerçante principale.

Retour

Nous nous levons à notre aise pour démarrer vers 9h, direction l’aéroport…  Nous passons presque sans encombre tous les contrôles de sécurité.  Jérémy ayant oublié dans sa valise cabine l’eau récoltée au Jourdain.

Nous mangeons chacun à notre tour un Mac Do, puis nous nous dirigeons vers notre avion, qui a … 1h de retard.

Le vol se passe ensuite très bien et nous retrouvons nos familles à notre arrivée.

Teaser Vidéo

Merci à vous !

Recevez notre cadeau de bienvenue !

DEUX documents pour organiser ses voyages

Gérer son budget et Organiser son voyage