Comment choisir sa voiture de location pour des vacances en famille ?

Lors d’un road trip, la voiture peu être un choix judicieux, pas de contrainte de temps, vous êtes également très mobile et rapide. Vous pouvez donc voir plus de choses qu’en transport en commun ou à pied, mais vous perdez le contact avec les autochtones. Il est important de savoir quelques petits éléments pour ne pas rendre ce voyage affreux et beaucoup plus onéreux que prévus à l’avance.

Quel comparateur choisir ?

Il y a plusieurs comparateurs sur le marcher. Personnellement, j’utilise Rentcar.com ou Skyscanner.net. Ils sont assez rapide dans le choix, facile d’utilisation et vous avez un retour client via le nombre d’étoile accordé. Je n’ai jamais eu de problème avec ces deux comparateurs pour le moment.

Les prix sur internet sont souvent moins chères que ceux présentés dans le pays. Il faut savoir que les prix de la location augmentent au fur et à mesure que la remise des clés approche.

Quel véhicule choisir ?

Pour répondre à cette question il est important de savoir l‘usage que vous aller en avoir. Effectivement, prendre un véhicule adapté au road trip que l’on souhaite et que l’on fait est un gage d’économie.

Je prend un exemple, lors de notre road trip au Québec nous avions loué une grosse voiture (trop grosse) mais nous voulions pouvoir étaler notre matériel de camping, constituer un dressing et même dormir dedans, pour se faire le Grand voyageur de chez Ram était parfais. Par contre, en Italie, nous avions pas besoin d’autant de place, nous avons donc loué une une petite Opel Corsa. A Oman, si vous prenez un 4X4 vous pouvez aller plus loin dans les Wadi ou encore rejoindre seul votre campement dans le désert … Si vous avez un autre véhicule, il vous faudra louer ces services.

Nous faisons toujours attention au nombre de places et surtout à la place pour les bagages !! Il vaut parfois mieux prendre un peu plus grand pour avoir suffisamment de coffre, surtout si vous ne voyager pas léger !

Le meilleur prix, vraiment ?

Le prix ne doit pas être le seul facteur qui va déterminer le choix de votre véhicule ! Il vaut parfois mieux mettre un plus d’argent et pouvoir obtenir des garanties supplémentaire.

Le kilométrage est très important, vous pouvez vite vous retrouver à devoir payer des frais supplémentaires à la fin du voyage. Choisissez de préférence le kilométrage illimité!

La compagnie de location, toutes ne se valent pas !! Un société qui a pignon sur rue dans plusieurs pays, un grand parc automobile va beaucoup moins chipoter au retour de la location. Elles sont souvent un peu plus chère, mais je pense que le jeux en vaut la chandelle.

L’assurance complémentaire , personnellement, je ne la prends jamais … Je dois aimé le risque et les mauvaises surprise MAIS jusqu’à présent, je n’en ai pas eu. Il est vrai que le prix augmente fortement lorsqu’on prend une assurance, encore une fois je pense que le type de séjour et important. Circuler régulièrement en ville, devoir se parquer, laisser la voiture en rue, manœuvrer dans de petites rues, peut-être des arguments en faveur d’une assurance. Comme certains nom, Bangkok ou Amman sont des villes où j’ai vraiment eu beaucoup, mais beaucoup de crainte à conduire, je les ai d’ailleurs évitées en voiture !

Quoi qu’il en soit ne partez pas sans l’assurance de base, souvent comprise dans le prix de la location

Lors de l’acquisition à quoi faire attention ?

Plusieurs éléments sont à mettre en avant lors de l’acquisition. Avez- vous remarquer que le comptoirs d’accueil à toujours bien sont temps mais que les voituriers sont toujours hyper pressés pour le devis? Et bien, annoncé lui directement la couleur, prenez votre temps, pour le suivre, laissé le faire le tour de la voiture seule, ce qui vous permettra de déjà mettre vos bagages dans la voiture ainsi que les enfants en sécurité sur ces parkings toujours en mouvement. Faite une seconde fois le tour de la voiture avec le voiturier avant même de signer et évidemment. Ca vous permettra de voir si il a été honnête dans son repérage.

Le devis doit être précis, mais pas trop non plus…. Je m’explique, le devis doit toujours être à votre avantage! Si le chauffeur marque une petite croix sur une aile de la voiture et que vous constatez plusieurs griffes, demandé lui d’en faire plusieurs, ou de faire un zigzag, ne commencer pas à compter le nombre de griffes, un zigzag signifie qu’il y en a plusieurs. Plus le devis marquera de coups et de griffes, plus vous serez gagnant !

Lors du check pour l’intérieur du véhicule, vérifiez le kilométrage, même en cas de kilométrages illimités ! Prenez le temps de tester un peu plusieurs boutons et manettes et demander des conseils, ils sont là pour ça!

Vérifier que votre heure de retour est bien notée et, que l’agence sera bien ouverte…

La jauge d’essence est à vérifier car souvent vous devez la rendre au même niveau, faite la marquer sur le devis !

Enfin, demander le type de carburant nécessaire pour ce véhicule. Je me suis retrouvé à deux reprises à ne pas savoir quoi mettre, le stress monte vite à l’idée de se tromper.

Lors du retour à quoi faire attention ?

Rendez la voiture propre à l’intérieur, c’est un minimum, n’oubliez pas que les hommes qui contrôlent le véhicule sont également ceux qui vont le nettoyer …

Vérifier bien votre kilométrage et ce qui est inscrit sur le devis. Faite le tour directement avec la personne, afin de pouvoir être très réactif en cas de contestation.

Informez vous avant de reprendre la route sur la pompe à essence la plus proche de l’aéroport afin de rendre le véhicule avec le même nombre de litre de carburant.

Comment conduire dans le sable ?

Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi sur l’utilité d’un quatre roues motrice (4X4) pour se rendre dans le désert. Commençons donc par le choix du véhicule avant de parler de la conduire à proprement parlée.

Quel 4X4 choisir pour conduire dans le sable ?

Pour commencer préférer un 4X4 avec un grand réservoir au minimum 90L ! Certain possèdent même deux réservoirs… Au niveau du carburant, renseignez-vous avant la réservation pour sélectionner le carburant le moins chère dans le pays visité.

Les roues, quatre roues motrices semble évident, mais saviez vous qu’il n’est pas si évident que cela d’avoir cette option sur tous les SUV « Sport Utility Vehicle » qui compte parfois deux roues motrices, De plus, ils ne sont pas toujours adaptés au “Off-road”…. A vérifier donc.

Enfin, l’état de la voiture, quand vous louez un 4X4, vous souhaitez partir légèrement ou carrément à l’aventure, il est donc possible, envisageable, que des griffes se perdent par ci, par là, et, le sable griffe les carrosseries, c’est bien connu. Préférez donc un véhicule plus ancien et déjà griffé, le loueur n’en sera que moins regardant au retour !

La transmission automatique peu être plus fluide et plus rapide, pour un novice, elle facilite grandement la prise en main du véhicule sur du sable. Mais le frein automatique sera impossible à faire, pour descendre les dunes il faudra donc utiliser le frein manuel très délicatement.

Conduire dans le sable

Dégonfler vos pneus, c’est le premier conseils! Vos pneus doivent être dégonflés au 2/3 (15 à 22psi) entre 40 et 60 secondes. La surface au sol sera plus grande ce qui vous permettra une plus grande adhérence. Attention en quittant le sable, il faut attendre un bon quart d’heure que les pneus refroidissent. Risque d’éclatement. A la première pompe, vous remettez la pression conseillée.

Conduire sur les dunes

Il est préférable de conduire dans la direction des dunes, c’est à dire, dans le sens du vent. Si vous constatez qu’il n’y a plus de piste, suivez les traces de roues dans le sable. Le sable est généralement plus dure le matin et après une pluie. L’après-midi complique un peu les choses, le sable plus fin nécessite une conduire plus sur. Enfin, attention au sable fin qui s’accumule dans les trous pour les masquer.

Monter une dune

Monter une dune doit se faire dans l’axe de la pente.  Approcher le sommet de la dune de face au risque de rester bloquer.

Si bous avez besoin de repérer votre route arrêtez vous sur la crête, si non avancer ni trop vite ni trop doucement (au risque de vous arrêter et de devoir creuser pour libérer le véhicule).

Descendre une dune

Premièrement en cas de doute arrêter vous sur le dessus de la dune pour observer la descente.

Le plus important est de descendre dans l’axe de la pente, plus vous serez parallèle, plus vous risquer de déjanter un pneu.

Utiliser votre frein moteur ! Jamais en roue libre

En fin de pente accélérer un peu pour sortir de la dune.

Que faire en cas d’ensablement ?

Dès que vous sentez les premiers signes d’ensablement surtout ne plus accélérer ! Sortez pour vérifier l’état.

Procédez dans cet ordre :

  • Retirez le sable ou les obstacles autour des 4 roues.
  • Enlevez du poids à la voiture (passager, sac, eau, etc).
  • Vérifiez la pression des pneus et si possible réduisez-la.
  • Éteignez la climatisation afin de mettre toute la puissance dans les roues.
  • Passez en low range (ou diff-lock) et utilisez la seconde vitesse.
  • Mettez des coups de volant à droite et à gauche afin d’aplatir le sable et donc d’augmenter l’adhérence. Ou secouez la voiture de droite à gauche puis d’avant en arrière afin de combler les creux formés par les roues.
  • Demandez à vos passagers de pousser le véhicule en même temps que vous démarrez.
  • Démarrez doucement 

Si malgré tous ces conseils vous êtes encore ensablé, deux possibilités:

  • Utiliser une planche ou une plaque de désassemblage.
  • Remorquage avec un deuxième 4×4 :
  • Le 4×4 qui aide doit être dans une position sûre (sable dur, descente..) et les deux véhicules doivent être dans le même axe.
  • Attacher la corde de remorquage aux deux véhicules (voir instructions si elles sont fournies avec la corde). Éviter d’attacher deux cordes entre elles.
  • Utiliser les accroches s’il y en a sinon faites un nœud solide pour accrocher la corde.
  • Mettre un vêtement sur la corde pour éviter le retour de la corde si jamais elle cède. Dans tous les cas éloigner les passagers des deux véhicules.
  • Coordonner les 2 véhicules pour le départ (trouver un signe pour avancer ou stopper).

Laisser un commentaire