Qu’est-ce que l’app Totémus ?

Nous avons testé la nouvelle application de géocaching wallonne GRATUITE ! Essayez-la sans tarder !!

De quoi s’agit-il ?

C’est une application de géocaching, sous forme de chasse au trésor. Vous résolvez plusieurs énigmes pour avancer dans votre randonnée. Les adultes comme les enfants se prêtent rapidement au jeu pour écouter, observer s’orienter afin de revenir à la voiture.

Comment commencer ?

Très simplement, vous téléchargez l’application. Vous choisissez votre randonnée en fonction de sa localisation, de sa distance ou de sa difficulté. Vous suivez les informations sur votre smartphone.

Comment fonctionne la chasse au trésor ?

Sur votre écran de smartphone vont apparaitre des consignes, vous devrez les suivres. Les concepteurs n’ont pas lésiné sur les moyens pour nous amuser et faire fonctionner tous nos sens.

  • Répondre à des questions d’observation
  • Orientez-vous grâce à un azimut
  • Ecoutez des sons qui vous aideront à avancer
  • Observez des photos pour trouver votre trajet

Quel objectif ?

L’objectif est de pouvoir récolter des badges qui sont automatiquement déposés dans votre sac à dos virtuel.

Ces badges vont vous permettre de trouver l’énigme finale pour clôturer la balade.

Quelques images de notre essai …

Qu’est-ce que le formulaire AVE eTA et comment y répondre ?

L’AVE eTA est un document officiel requis pour tout passage sur le sol canadien. Il faut donc obtenir l’autorisation même pour un simple voyage de transit vers une autre destination.



Le formulaire AVE eTA : à quoi sert-il ?

L’autorisation AVE est le formulaire électronique que le gouvernement canadien demande de remplir avant d’effectuer un séjour sur son territoire. Son objectif principal est de faciliter les démarches d’entrée au Canada. En effet, en remplissant ce formulaire, il n’y a pas besoin de faire une demande de visa. Cependant, il ne dispense pas de passeport.

Le formulaire AVE eTA est accordés pour une période de cinq ans ou jusqu’à expiration du passeport. L’autorisation de voyage vous permet de séjourner au Canada jusqu’à six mois à la fois. Une fois ce délai écoulé, vous devez quitter le pays. Toutefois, vous pouvez retourner dans le pays autant de fois que vous le souhaitez pendant la durée de validité de l’AVE.

Il est donc parfaitement adapté aux voyages touristiques tel que le road trip que nous avons pratiqué ainsi qu’aux voyages d’affaires. Toutefois, il ne permet pas de s’installer dans ce pays. Il donne le droit d’assister à des conférences professionnelles mais aucunement de suivre des études ou de rechercher un emploi.

Comment faut-il répondre aux questions posées dans le formulaire de l’eTA?

L’Electronic Travel Authorization est parfois raillé pour ses questions directes ou superflues de prime abord. Il faut cependant faire abstraction de toute critique et y répondre avec le plus grand sérieux, comme il faudra également le faire face aux douaniers canadiens. La réponse à apporter est simple : la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Considérez que le tarif de l’eTA vous teste davantage encore sur votre sincérité, c’est-à-dire plus sur votre fiabilité, que sur votre passé.

Les questions portant sur l’état-civil ne devraient pas trop vous surprendre, même si l’on peut se demander pourquoi le nom des deux parents est si important. Il faut avoir son passeport sous la main au moment de remplir le formulaire, car il demande de renseigner son immatriculation.

Le formulaire vous demande aussi très directement si vous entendez mener des attentats terroristes sur le territoire canadien. Si ce type de question peut prêter à rire, il faut simplement répondre à la question en s’abstenant de toute plaisanterie.

Concernant les questions d’ordre sanitaire, ici encore, les interrogations posées visent à s’assurer de votre fiabilité. Le seul but est d’informer les services de renseignements canadiens des types de profils entrants. Il faut donc répondre sincèrement aux questions portant sur votre état de santé. Il faut donc être aussi rigoureux et transparent, et ce, aussi pour les questions portant sur la santé mentale que pour d’autres thématiques. Les interrogations sur le passé judiciaire (même s’il n’y a pas eu de condamnation), ainsi que sur la toxicomanie sont également à prendre au sérieux.

Que faire en cas de refus d’attribution de l’AVE eTA ?

Si votre bonne foi ne suffit pas à vous accorder l’autorisation d’entrée sachez que cela ne vous interdit pas définitivement l’entrée aux Canada. En effet, l’AVE eTA n’est qu’un formulaire de simplification des démarches administratives. En cas de refus, il est alors possible de formuler une demande de visa à l’ambassade du Canada. Le cas échéant, consulter le site de l’ambassade du Canada devrait apporter les réponses nécessaires.


Lire aussi

Road Trip au Québec

3 semaines en camping au Québec


Comment choisir sa voiture de location pour des vacances en famille ?

Lors d’un road trip, la voiture peu être un choix judicieux, pas de contrainte de temps, vous êtes également très mobile et rapide. Vous pouvez donc voir plus de choses qu’en transport en commun ou à pied, mais vous perdez le contact avec les autochtones. Il est important de savoir quelques petits éléments pour ne pas rendre ce voyage affreux et beaucoup plus onéreux que prévus à l’avance.

Quel comparateur choisir ?

Il y a plusieurs comparateurs sur le marcher. Personnellement, j’utilise Rentcar.com ou Skyscanner.net. Ils sont assez rapide dans le choix, facile d’utilisation et vous avez un retour client via le nombre d’étoile accordé. Je n’ai jamais eu de problème avec ces deux comparateurs pour le moment.

Les prix sur internet sont souvent moins chères que ceux présentés dans le pays. Il faut savoir que les prix de la location augmentent au fur et à mesure que la remise des clés approche.

Quel véhicule choisir ?

Pour répondre à cette question il est important de savoir l‘usage que vous aller en avoir. Effectivement, prendre un véhicule adapté au road trip que l’on souhaite et que l’on fait est un gage d’économie.

Je prend un exemple, lors de notre road trip au Québec nous avions loué une grosse voiture (trop grosse) mais nous voulions pouvoir étaler notre matériel de camping, constituer un dressing et même dormir dedans, pour se faire le Grand voyageur de chez Ram était parfais. Par contre, en Italie, nous avions pas besoin d’autant de place, nous avons donc loué une une petite Opel Corsa. A Oman, si vous prenez un 4X4 vous pouvez aller plus loin dans les Wadi ou encore rejoindre seul votre campement dans le désert … Si vous avez un autre véhicule, il vous faudra louer ces services.

Nous faisons toujours attention au nombre de places et surtout à la place pour les bagages !! Il vaut parfois mieux prendre un peu plus grand pour avoir suffisamment de coffre, surtout si vous ne voyager pas léger !

Le meilleur prix, vraiment ?

Le prix ne doit pas être le seul facteur qui va déterminer le choix de votre véhicule ! Il vaut parfois mieux mettre un plus d’argent et pouvoir obtenir des garanties supplémentaire.

Le kilométrage est très important, vous pouvez vite vous retrouver à devoir payer des frais supplémentaires à la fin du voyage. Choisissez de préférence le kilométrage illimité!

La compagnie de location, toutes ne se valent pas !! Un société qui a pignon sur rue dans plusieurs pays, un grand parc automobile va beaucoup moins chipoter au retour de la location. Elles sont souvent un peu plus chère, mais je pense que le jeux en vaut la chandelle.

L’assurance complémentaire , personnellement, je ne la prends jamais … Je dois aimé le risque et les mauvaises surprise MAIS jusqu’à présent, je n’en ai pas eu. Il est vrai que le prix augmente fortement lorsqu’on prend une assurance, encore une fois je pense que le type de séjour et important. Circuler régulièrement en ville, devoir se parquer, laisser la voiture en rue, manœuvrer dans de petites rues, peut-être des arguments en faveur d’une assurance. Comme certains nom, Bangkok ou Amman sont des villes où j’ai vraiment eu beaucoup, mais beaucoup de crainte à conduire, je les ai d’ailleurs évitées en voiture !

Quoi qu’il en soit ne partez pas sans l’assurance de base, souvent comprise dans le prix de la location

Lors de l’acquisition à quoi faire attention ?

Plusieurs éléments sont à mettre en avant lors de l’acquisition. Avez- vous remarquer que le comptoirs d’accueil à toujours bien sont temps mais que les voituriers sont toujours hyper pressés pour le devis? Et bien, annoncé lui directement la couleur, prenez votre temps, pour le suivre, laissé le faire le tour de la voiture seule, ce qui vous permettra de déjà mettre vos bagages dans la voiture ainsi que les enfants en sécurité sur ces parkings toujours en mouvement. Faite une seconde fois le tour de la voiture avec le voiturier avant même de signer et évidemment. Ca vous permettra de voir si il a été honnête dans son repérage.

Le devis doit être précis, mais pas trop non plus…. Je m’explique, le devis doit toujours être à votre avantage! Si le chauffeur marque une petite croix sur une aile de la voiture et que vous constatez plusieurs griffes, demandé lui d’en faire plusieurs, ou de faire un zigzag, ne commencer pas à compter le nombre de griffes, un zigzag signifie qu’il y en a plusieurs. Plus le devis marquera de coups et de griffes, plus vous serez gagnant !

Lors du check pour l’intérieur du véhicule, vérifiez le kilométrage, même en cas de kilométrages illimités ! Prenez le temps de tester un peu plusieurs boutons et manettes et demander des conseils, ils sont là pour ça!

Vérifier que votre heure de retour est bien notée et, que l’agence sera bien ouverte…

La jauge d’essence est à vérifier car souvent vous devez la rendre au même niveau, faite la marquer sur le devis !

Enfin, demander le type de carburant nécessaire pour ce véhicule. Je me suis retrouvé à deux reprises à ne pas savoir quoi mettre, le stress monte vite à l’idée de se tromper.

Lors du retour à quoi faire attention ?

Rendez la voiture propre à l’intérieur, c’est un minimum, n’oubliez pas que les hommes qui contrôlent le véhicule sont également ceux qui vont le nettoyer …

Vérifier bien votre kilométrage et ce qui est inscrit sur le devis. Faite le tour directement avec la personne, afin de pouvoir être très réactif en cas de contestation.

Informez vous avant de reprendre la route sur la pompe à essence la plus proche de l’aéroport afin de rendre le véhicule avec le même nombre de litre de carburant.

Comment conduire dans le sable ?

Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi sur l’utilité d’un quatre roues motrice (4X4) pour se rendre dans le désert. Commençons donc par le choix du véhicule avant de parler de la conduire à proprement parlée.

Quel 4X4 choisir pour conduire dans le sable ?

Pour commencer préférer un 4X4 avec un grand réservoir au minimum 90L ! Certain possèdent même deux réservoirs… Au niveau du carburant, renseignez-vous avant la réservation pour sélectionner le carburant le moins chère dans le pays visité.

Les roues, quatre roues motrices semble évident, mais saviez vous qu’il n’est pas si évident que cela d’avoir cette option sur tous les SUV « Sport Utility Vehicle » qui compte parfois deux roues motrices, De plus, ils ne sont pas toujours adaptés au “Off-road”…. A vérifier donc.

Enfin, l’état de la voiture, quand vous louez un 4X4, vous souhaitez partir légèrement ou carrément à l’aventure, il est donc possible, envisageable, que des griffes se perdent par ci, par là, et, le sable griffe les carrosseries, c’est bien connu. Préférez donc un véhicule plus ancien et déjà griffé, le loueur n’en sera que moins regardant au retour !

La transmission automatique peu être plus fluide et plus rapide, pour un novice, elle facilite grandement la prise en main du véhicule sur du sable. Mais le frein automatique sera impossible à faire, pour descendre les dunes il faudra donc utiliser le frein manuel très délicatement.

Conduire dans le sable

Dégonfler vos pneus, c’est le premier conseils! Vos pneus doivent être dégonflés au 2/3 (15 à 22psi) entre 40 et 60 secondes. La surface au sol sera plus grande ce qui vous permettra une plus grande adhérence. Attention en quittant le sable, il faut attendre un bon quart d’heure que les pneus refroidissent. Risque d’éclatement. A la première pompe, vous remettez la pression conseillée.

Conduire sur les dunes

Il est préférable de conduire dans la direction des dunes, c’est à dire, dans le sens du vent. Si vous constatez qu’il n’y a plus de piste, suivez les traces de roues dans le sable. Le sable est généralement plus dure le matin et après une pluie. L’après-midi complique un peu les choses, le sable plus fin nécessite une conduire plus sur. Enfin, attention au sable fin qui s’accumule dans les trous pour les masquer.

Monter une dune

Monter une dune doit se faire dans l’axe de la pente.  Approcher le sommet de la dune de face au risque de rester bloquer.

Si bous avez besoin de repérer votre route arrêtez vous sur la crête, si non avancer ni trop vite ni trop doucement (au risque de vous arrêter et de devoir creuser pour libérer le véhicule).

Descendre une dune

Premièrement en cas de doute arrêter vous sur le dessus de la dune pour observer la descente.

Le plus important est de descendre dans l’axe de la pente, plus vous serez parallèle, plus vous risquer de déjanter un pneu.

Utiliser votre frein moteur ! Jamais en roue libre

En fin de pente accélérer un peu pour sortir de la dune.

Que faire en cas d’ensablement ?

Dès que vous sentez les premiers signes d’ensablement surtout ne plus accélérer ! Sortez pour vérifier l’état.

Procédez dans cet ordre :

  • Retirez le sable ou les obstacles autour des 4 roues.
  • Enlevez du poids à la voiture (passager, sac, eau, etc).
  • Vérifiez la pression des pneus et si possible réduisez-la.
  • Éteignez la climatisation afin de mettre toute la puissance dans les roues.
  • Passez en low range (ou diff-lock) et utilisez la seconde vitesse.
  • Mettez des coups de volant à droite et à gauche afin d’aplatir le sable et donc d’augmenter l’adhérence. Ou secouez la voiture de droite à gauche puis d’avant en arrière afin de combler les creux formés par les roues.
  • Demandez à vos passagers de pousser le véhicule en même temps que vous démarrez.
  • Démarrez doucement 

Si malgré tous ces conseils vous êtes encore ensablé, deux possibilités:

  • Utiliser une planche ou une plaque de désassemblage.
  • Remorquage avec un deuxième 4×4 :
  • Le 4×4 qui aide doit être dans une position sûre (sable dur, descente..) et les deux véhicules doivent être dans le même axe.
  • Attacher la corde de remorquage aux deux véhicules (voir instructions si elles sont fournies avec la corde). Éviter d’attacher deux cordes entre elles.
  • Utiliser les accroches s’il y en a sinon faites un nœud solide pour accrocher la corde.
  • Mettre un vêtement sur la corde pour éviter le retour de la corde si jamais elle cède. Dans tous les cas éloigner les passagers des deux véhicules.
  • Coordonner les 2 véhicules pour le départ (trouver un signe pour avancer ou stopper).

Où dormir en Thaïlande ?

Bien que nous n’avons pas étudié toutes les possibilités avant de choisir nos hôtels et Guest House, nous avons passé d’agréablement moments. Nous souhaitons vous les faire partager. Ce que nous retenons principalement c’est le contact et l’aide apportée dans les Guest House à la différence des hôtels. Le seule bémol des Guest House est l’heure d’arrivée, et vu les journées chargées ET la lenteur des transports en général ça a été compliqué d’arriver avant 22h pour nous.

En tout cas l’essentiel est de savoir que pour une chambre 2 personnes il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup plus de 25€ la nuit pour avoir des logements de qualité avec un service extraordinaire.

Lire aussi notre récit

Thaïlande en sac à dos

Bangkok

A notre arrivée nous nous rendons au Siam Palace, ravissant petit hôtel dans le centre de Bangkok. Très propre et très confortable.

Ayoutaya

A Ayoutaya nous avions réservé dans une Guest housse, Prom tong Mansion. A cause de notre envie de marcher et de la lenteur du train nous sommes arrivé passé 22h. La guest house était fermée, mais un coup de téléphone plus tard la gérante est arrivée. Nous avons vraiment apprécié le contact elle, elle nous a loué des vélos, moyen idéal pour visiter les sépultures. Elle nous a également permis de garder nos bagages ET de nous donner un accès à une douche commune après notre visite. Enfin, elle nous a réservé un Tuk-Tuk pour nous rendre à la gare. Bref, un service complet!

Sukothaï

Ce n’est clairement pas un bon plan, mais encore une fois nous arrivons passé 22h à notre Guest House Sabaidee House. J’avais pris la peine de donner plusieurs coups de téléphone pour prévenir le propriétaire par téléphone. A notre arrivée, nous nous rendons compte que le gérant parle français, je remarque un drapeau belge sur un mur, je lui renvoi mon observation. Sa réponse fut des plus étonnante ! “Haaa vous êtes belge, je vais vous faire le prix belge alors”. Et hop 50% de réduction !

Le lendemain, avec son aide, nous réservons une journée de vélo pour aller visiter les temples classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Chiang Maï

Pour notre dernière nuit dans un vrai lit en Thaïlande nous avons choisi un hôtel en plein cœur du quartier touristique de Chiang Mai. Cozytel chiangmai. En un simple mail j’ai pu obtenir une chambre romantique gratuitement et franchement tout y était ! C’était une super surprise.

Train couchette

Pour notre retour sur Bangkok, nous avons décidé de réserver un train couchette 2 jours AVANT notre départ par internet. Le système est assez bien conçu. Nous avons reçu une adresse pour récupérer nos billets puis nous nous sommes rendus à la gare pour prendre notre train. Je dois avoué avoir passé une très bonne nuit, il y a beaucoup de respect de tout le monde, et le personnel de bord fait bien respecter le calme. Je conseille si vous souhaiter prendre votre temps et vivre une expérience.

On a testé les logements Pairi Daiza !

Comme Jérémy (mon tour opérateur préféré) me l’a demandé, je vais partager avec vous mon expérience d’un séjour à Pairi Daiza (deux jours – une nuit).

Les avantages d’être deux jours dans le parc

Le parc est devenu tellement grand que tout faire en jour n’est plus possible, que c’est la course si on veut en profiter au maximum.

Alors y être deux jours permet de :

  • Prendre le temps, de flâner, de profiter, de s’attarder,…
  • De tout voir, de ne pas devoir choisir, renoncer
  • De revenir si il y a trop de monde devant un enclos ou si les animaux ne sont pas visibles,…

Le logement

On avait pris une chambre familiale (4 couchages dans le padding bear hotel) (vue en biais sur les otaries).

Super chambre, tout confort. Les hôtels sont tout récents et offrent une prestation de standing.

Les boissons dans le mini-bar sont offertes. On a également reçu un paquet d’excellentes violettes.

Très bonne insonorisation. Literie confortable, super salle de bain,… très chouette déco,…

Pour moi avoir une vue directe sur les animaux, c’est bien mais pas nécessaire si vous voulez économiser quelques euros. On les voit aussi bien de l’extérieur et on a partout accès à des fenêtres comme si on était dans les chambres. Le but du séjour n’est pas de rester dans la chambre mais de profiter au maximum du parc.

Le repas

On est logé en demi-pension.

Repas du soir, 3 services. Excellent.

Super petit déjeuner de qualité. Buffet. Avec des produits de la région.

On s’est régalé.

Astuce : en été, aller manger tôt pour pouvoir profiter un maximum du parc sans les visiteurs d’un jour. En hiver, aller manger tard, quand il fait noir et que de toute façon on ne voit plus les animaux.

Les bagages

Les bagages sont pris en charge dès votre arrivée et vous les retrouvez plus tard dans votre chambre.

Le jour de votre départ, vous laissez vos bagages dans votre chambre et vous les retrouvez le soir à l’accueil, près du parking.

Aucun souci à se faire.

Entrée pour les hôtels

Parking réservé pour les personnes qui logent à l’hôtel compris dans le prix de votre séjour.

Ce n’est pas la même entrée que pour les visiteurs d’un jour, donc petit avantage, beaucoup moins de file.

Parc réservé aux résidents

Entre 20h et 10h, une partie du parc n’est ouvert qu’aux résidents. Quel plaisir de l’avoir que pour nous, d’y être à la nuit tombée, d’entendre les loups hurler au coucher du soleil. On vit des moments privilégiés.

L’entièreté du parc est accessible à partir de 9h alors que pour les visiteurs d’un jour c’est à 10h, c’est l’occasion d’éviter la foule à certains endroits.

Durant cette période de covid-19, tous les nourrissages d’animaux, bain d’éléphants sont annulés pour éviter les rassemblements. Mais pour les résidents des hôtels, on a droit au nourrissage des ours bruns, puis des blancs et enfin des loups du Canada. On est privilégié.

Rapport qualité-prix

Même si cela semble cher, le rapport est très bon. (deux jours dans le parc, demi-pension, nuit d’hôtel, parking, supplément d’animaux 😉  )

Espérons que les prix ne vont pas augmenter ou la qualité ne va pas diminuer à l’avenir, que ça ne soit pas juste une offre de lancement.

Bref à faire et refaire.

Je ne sais pas si j’y retournerai pour une seule journée.

Maintenant, il me reste à tester l’expérience « soigneur d’un jour » ou un autre logement dans le parc.

Réservation ici

Vue de l’hôtel Paddling Bear Lodge

Vue du logement les Natives

Vue du White Bear House

Que faire dans les Vosges en famille ?

Ferme aux rennes

La magie plein les yeux pour nos séjours au nouvel an. Nous commençons notre visite par une séance vidéo qui explique l’origine du projet.

Nous nous rendons dans cette ferme, là, nous pénétrons dans l’enclos des rennes. Nous devons suivre un parcours long de 700 m sur des sentiers très bien balisés. La surprise réside dans la découverte des rennes à tout moment.

La première année l’ensemble des visiteurs ont pu se placer en cercle dans l’enclos afin de donner du lichen aux rennes. Pour la seconde année, cette animation n’était plus présentée suite à son grand succès, qui devenait trop impressionnant pour les animaux.

Durant les semaines de Noël et nouvel an, nous avons pu bénéficier du village du père noël, à la fin du parcours mais toujours dans l’enclos. Un père Noël vous accueille avec ses lutins. Les décors hyper réalistes et, il faut l’avouer, un père Noël plus vrai que nature rendent ce moment magique.

Informations ici

Lac de Gerardmer

De la nature à un jet de pierre de la ville. Le lac de Gerardmer est accessible à tous et permet une promenade nature très simple.

Les photos seront magnifiques !

Et pourquoi ne pas terminer la balade par un verre dans le célèbre bistro de la ville “chez Mémé” ? Le cadre tout à fait particulier, et, parait-il achetable par les client, est constitué d’objets chinés sur les brocantes.

Confiserie des Vosges

Entre Vosges et Alsace, magnifique découverte qu’est cette confiserie.

Vous rentrez par l’arrière de l’usine pour découvrir les “casses bonbons” comme elles aiment se faire appeler, ces femmes cassent des tablettes de bonbons à la chaîne. L’explication est faite par une travailleuse, nous sommes donc au cœur de la création.

Ensuite, changement de pièce, nous passons à la cuisine, là nous assistons au mélange pour les bonbons à l’anis. Du sucre … encore du sucre et …surtout du sucre avec de l’eau, oui quand même. Le mélange bouillant se retrouve ensuite sur une grande table froide pour le faire refroidir. La personne le mélange encore et encore en y déversant un petit godait de colorant. Une fois la pâte à une certaine température elle est mise sur une machine pour créer les fameuses tablettes qui seront ensuite découpées.

La dernière étape est le magasin en bonne et du forme. Nous parcourons l’énorme comptoir jusqu’à la caisse. Craquage garanti !

Sans nul doute une adresse incontournable si l’on visite les Vosges.

Toutes les informations ici

Randonnée sur les Crêtes

Un superbe moment nature. Nous avons choisi de prendre un guide ESF pour cette randonnée sur les hauteurs des Vosges.

Nous parcourons ainsi 5 km en zigzagant avec nos raquettes aux pieds. Le meilleur conseil à vous donner est de choisir un jour dégagé et en fin de journée. Vous pourrez ainsi profiter du coucher de soleil totalement remarquable à cet endroit.

Accessible à tous sans exception, ce moment est à ne pas manquer !

Balade sur le Hohneck, toit des Vosges

Petite randonnée, courte en longueur mais intense en dénivelée.

Vous prenez la route des crêtes en voiture pour vous arrêtez là où vous souhaitez. Ensuite, ça monte. Vous êtes à flan de falaise pendant toute un temps pour arriver sur le toit des Vosges ! Formidable endroit qui bénéficie d’une vue extraordinaire sur l’ensemble du massif.

A faire par temps dégagé et tout à fait accessible à tous

Que faire à la côte d’Opale en famille ?

L’origine du nom de la côte d’Opale vient du peintre originaire du Touquet, Edouard Lévêque. Il a ainsi nommé la partie de la côte entre Le Crotoy et Equihen-plage en raison des couleurs particulières et changeantes.

Le Cap-Blanc Nez

Des falaises escarpées de craies constituent le Cap le plus septentrional de l’Hexagone. Par temps clair il est possible d’observer les falaises de Douvres.

Le Cap-Gris Nez

Falaise haute de 45m, le cap Gris-Nez est le point le plus proche entre l’Angleterre et la France, seulement 30 km.

Entre les deux caps

De nombreuses balades constituent le littoral de la côte d’Opale. La plupart sont recensées sur le site touristique ici. La ville de Wissant pile au milieu des deux caps est une halte très agréable.

La ville de Wissant permet de se détendre sur une chouette digue et de manger un morceau dans un de ses restaurants !

Wimereux

La cité balnéaire de Wimereux est connue pour ses jolies villas. Vous pouvez vous perdre dans ses petites rues afin de les contempler. La plage est pourvue d’une magnifique digue sur lesquels se trouvent des cabanons louables pour y stocker votre matériel.

Nausicaa

Le plus grand aquarium de France se situe à Boulogne-sur-mer. L’attraction phare est ce tunnel qui permet un vrai voyage en haute mer ! Tout simplement incroyable. Réservations

Une des deux foreuses du tunnel sous la manche

Le Touquet et la baie de Canche

Le château d’Hardelot

Les dunes de la Slack et le Fort d’Ambleteuse

La batterie Todt, histoire du mur de l’Atlantique

Un musée qui explique tout le Mur de l’Atlantique qui s’étendait de la Norvège à l’Espagne. Il était particulièrement renforcé sur la côte d’Opale vu sa proximité avec l’Angleterre.

Réservation ici.

Bon plan ne rater pas la réduction de 2€ par famille cachée dans leur site internet !

Chambre d’hôte à Omal

Nous nous sommes rendus à Lomalienne, une chambre d’hôte qui permet un accueil familial dans un cadre totalement atypique!

Située dans la région de Waremme en Condroz, à Omal. Nous vous partageons ici quelques photos pour vous donner envie de vous y rendre.

L’aventure commence dès l’accueil, grâce à Sully et Jack du film d’animation de disney “L’étrange Noël de Monsieur Jack”

Site internet par ici

Le thème général de la maison est le JEU, il y prend différentes formes … Jeux vidéo à gogo dans les chambres, décors et mannequins de jeux vidéos connus, jeux vidéos 3D.

Billard, Airbord, DEUX Escapes Rooms, jeux de société très complets et en grand nombre, pièce et jeux d’échec sur le thème d’Harry-Potter…. Bref tout pour s’amuser.

Le maitre des lieux nous partage également sa passion pour les séries télévisées modernes, il a plusieurs cadres avec des signatures de ses stars favorites qui se trouvent sur les murs.

Nous avons également profité des extérieurs notamment en nous rendant à la Mine de Blegny et dans une zone Natura 2000 toute proche.

Rue de ligney 27A     4252 Omal 

+32.(0)496.73.52.46

Email : lomalienne@hotmail.be