Qu’est-ce que le formulaire AVE eTA et comment y répondre ?

L’AVE eTA est un document officiel requis pour tout passage sur le sol canadien. Il faut donc obtenir l’autorisation même pour un simple voyage de transit vers une autre destination.



Le formulaire AVE eTA : à quoi sert-il ?

L’autorisation AVE est le formulaire électronique que le gouvernement canadien demande de remplir avant d’effectuer un séjour sur son territoire. Son objectif principal est de faciliter les démarches d’entrée au Canada. En effet, en remplissant ce formulaire, il n’y a pas besoin de faire une demande de visa. Cependant, il ne dispense pas de passeport.

Le formulaire AVE eTA est accordés pour une période de cinq ans ou jusqu’à expiration du passeport. L’autorisation de voyage vous permet de séjourner au Canada jusqu’à six mois à la fois. Une fois ce délai écoulé, vous devez quitter le pays. Toutefois, vous pouvez retourner dans le pays autant de fois que vous le souhaitez pendant la durée de validité de l’AVE.

Il est donc parfaitement adapté aux voyages touristiques tel que le road trip que nous avons pratiqué ainsi qu’aux voyages d’affaires. Toutefois, il ne permet pas de s’installer dans ce pays. Il donne le droit d’assister à des conférences professionnelles mais aucunement de suivre des études ou de rechercher un emploi.

Comment faut-il répondre aux questions posées dans le formulaire de l’eTA?

L’Electronic Travel Authorization est parfois raillé pour ses questions directes ou superflues de prime abord. Il faut cependant faire abstraction de toute critique et y répondre avec le plus grand sérieux, comme il faudra également le faire face aux douaniers canadiens. La réponse à apporter est simple : la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Considérez que le tarif de l’eTA vous teste davantage encore sur votre sincérité, c’est-à-dire plus sur votre fiabilité, que sur votre passé.

Les questions portant sur l’état-civil ne devraient pas trop vous surprendre, même si l’on peut se demander pourquoi le nom des deux parents est si important. Il faut avoir son passeport sous la main au moment de remplir le formulaire, car il demande de renseigner son immatriculation.

Le formulaire vous demande aussi très directement si vous entendez mener des attentats terroristes sur le territoire canadien. Si ce type de question peut prêter à rire, il faut simplement répondre à la question en s’abstenant de toute plaisanterie.

Concernant les questions d’ordre sanitaire, ici encore, les interrogations posées visent à s’assurer de votre fiabilité. Le seul but est d’informer les services de renseignements canadiens des types de profils entrants. Il faut donc répondre sincèrement aux questions portant sur votre état de santé. Il faut donc être aussi rigoureux et transparent, et ce, aussi pour les questions portant sur la santé mentale que pour d’autres thématiques. Les interrogations sur le passé judiciaire (même s’il n’y a pas eu de condamnation), ainsi que sur la toxicomanie sont également à prendre au sérieux.

Que faire en cas de refus d’attribution de l’AVE eTA ?

Si votre bonne foi ne suffit pas à vous accorder l’autorisation d’entrée sachez que cela ne vous interdit pas définitivement l’entrée aux Canada. En effet, l’AVE eTA n’est qu’un formulaire de simplification des démarches administratives. En cas de refus, il est alors possible de formuler une demande de visa à l’ambassade du Canada. Le cas échéant, consulter le site de l’ambassade du Canada devrait apporter les réponses nécessaires.


Lire aussi

Road Trip au Québec

3 semaines en camping au Québec


Laisser un commentaire